Logement précédent

Prévoyez aussi de fournir vos trois dernières quittances de loyer si vous étiez déjà en location précédemment. Le bailleur est aussi en droit de vous demander un justificatif de domicile (facture EDF en général) de votre précédent logement ou celui du domicile de vos parents.

 

Autres documents qu’il faudra prévoir

Votre RIB, une attestation d‘assurance habitation (obligatoire à la signature du bail, contactez votre assureur avant d’entamer les démarches) et le formulaire de la CAF (en cas de versement direct de l’aide au logement au bailleur).

 

Tous les conseils pour une colocation réussie

Colocation, une tendance de fond

avec beaucoup d’avantages :

 

• Des économies : louer un appartement

en colocation permet de disposer d’un logement

avec des parties communes plus vastes et de

bénéficier d’un loyer souvent plus attractif

qu’un studio individuel. Les charges du

logement sont aussi avantageusement partagées.

 

• Rompre la solitude : quitter le foyer familial

et se retrouver seul dans une ville inconnue

est souvent une épreuve pour le nouvel

étudiant, la colocation peut ainsi être

une période de transition idéale entre le foyer familial et l’indépendance totale tout en permettant de se faire de nouveaux amis.

 

• Partager les corvées : à chacun sa spécialité ou à tour de rôle, les colocataires partageront les corvées du quotidien : courses, cuisine, ménage, vaisselle

Mais ce sont aussi peut-être des inconvénients. Il faut supporter ses colocataires, leur caractère, leurs habitudes, bonnes ou mauvaises, leurs horaires, leurs amis voire leur maniaquerie…

 

 

Le manque d’intimité peut être anticipé si chacun dispose de sa chambre et que ce lieu est défini comme individuel pour que chacun le respecte.

Au final, le bilan est plutôt positif, il faut prendre quelques précautions d’usage, comme par exemple fixer dès le départ des règles de vie commune acceptées par tous

5 règles pour bien choisir son colocataire :

 

• Etre tolérant et respecter les différences de mode de vie de ses colocataires,

 

• Respecter les règles établies en commun et les bases de savoir-vivre,

   prévenir quand on invite des amis et partager les frais communs,

 

• Partager équitablement les corvées de vaisselle, ménage,

   courses et  ne pas oublier de ranger et nettoyer ce qui a été utilisé,

 

• Essayer de respecter le goût des autres ou leur rythme de vie

   s’il est différent du vôtre,

 

• Réservez-vous des moments où vous faites des activités ensemble

   et des moments pour vous, partagez mais n’imposez pas.

 

 

Les spécificités du bail : ici

 

Quelle assurance habitation ? ici